PRESSE

Comme c'est bon de se faire faucher les feuilles de la sorte ! Pas de doute, ce quintet toulousain a chopé le feu sacré d'un Jamiroquai voire d'un James Brown. Gare aux claquages de hanches et de cervicales à l'épreuve délicieuse de ce premier maxi 7 titres qui en dit long sur le potentiel de la bête ! Qui délivre une « Nu Soul » copieusement funky, aromatisée 70's et magistralement emmenée par deux chanteurs aux voix possédées, super vibrantes, amples et complices comme on en raffole. Finesse des arrangements, force mélodique des voix, humour et belle sensibilité des textes (en anglais), de l'énergie à revendre, le Watusi n'a pas fini d'impressionner son monde.

 

SLR, Magazine sur les Rails, 19/10/2015

Encore un groupe d'ici bourré d'énergie, inspiré et qui bouillonne d'adrénaline. Watusi qui nous propose un premier album enregistré dans son propre studio sous la houlette d'Arnaud Gineste, un gars qui titille le potard chez Matthieu Chedid, Thomas Dutronc, etc... et ses qualités intrinsèques s'en ressentent. Si l'on ajoute à ça que le disque est masterisé par Mike March, celui-ci ayant œuvré pour Björk, Massive Attack et autre Depeche Mode, l'on peut dire que le quintet toulousain possède quelques bons atouts pour réussir une belle galette. Dont acte avec ce sept titres éponymes de toute beauté dans lequel les musiciens, tous très doués (leur formation date de leur rencontre dans les murs de l'école de musique toulousain Music'Halle en 2012), s'adonnent à une mixture entre fusion funky, jazz, hip-hop et rock soul... un truc qui ne laisse pas de marbre et qui oblige au minimum à taper du pied et remuer la tête (Fishbone et les Red Hot y retrouveraient bien leur progéniture ! ). Ajoutez à cela une forte propension à glisser des chœurs parfaits et groovy (« Watusi ») un peu partout et un sens du groove irréprochable (« Electric man »), et vous tenez là un groupe de scène redoutablement efficace !

 

Intramuros, Michel Castro, nov.2015

La foule des grands jours s'est déplacée jusqu'à la salle du Jeu-du-Mail, samedi soir, pour la septième édition de Mets les Watts. Il est vrai que l'affiche proposée était très alléchante pour les amateurs de musiques actuelles, avec en vedette le groupe Deluxe et en première partie, les jeunes toulousains de Watusi.

 

Dès le début de soirée, tout droit sortis de résidence, les régionaux de l'étape ont eu la lourde tâche de chauffer la salle. Le groupe n'avait pas joué le deuxième morceau que l'auditoire, venu en majorité pour Deluxe, assistait à une véritable révélation. On sentait bien que la résidence, organisée en amont de la prestation, avait porté ses fruits. Durant plus de 45 minutes, dans un style nu-soul, funk, rock et jazzy, les compositions du groupe ont fait mouche en tombant dans l'oreille d'un public visiblement conquis. (...)

 

La Dépêche, J.L.G, 28/10/2015

"Mais le bonheur que c'est, mec, d'entendre débouler dans tes oreilles un groupe comme les Watusi ! Du funk, de la soul, du rock, de la pop, une pincée de jazz, savamment mélangés qu'on appellera donc Nu Soul pour s'y retrouver, tu y ajoutes deux voix à l'unisson comme deux pépites, et toi, tu n'as plus qu'à claquer des doigts et à taper du pied. Si par moments tu te perds un peu dans tes pas de danse, c'est normal, ils viennent te surprendre en cassant du rythme pour te mettre une nouvelle décharge d'énergie. Les membres de Watusi se sont rencontrés et ont fondé leur groupe lors de leur formation au Music'Halle de Toulouse, l'école des musiques vivaces. Vivace ! On n'aurait pas dit mieux pour parler de leur musique. Nul doute que ce fut pour eux une évidence... Bref, les Watusi sont irrésistibles !" [...]

 

Maritta Calvez, 15/12/2015

 

La suite en cliquant ci-dessous :


 

Interview du 3 Décembre 2016 sur "RADIO NEO" en Podcast c'est ici :

 

http://www.radioneo.org/fr/podcasts/view/233/watusi


Radios : Radio Neo (31), Campus FM (31), Radio Asso (82), CFM Montauban (82), Radio CIRCa (32), Radio Axe Sud (31), Radio Transparence (09), ...